RSS

[M/M policier] Le Fantôme aux Chaussettes Jaunes – Josh LANYON

29 Déc

Date de Parution : 20-07-2014
Editeur : MxM Bookmark
Format : ebook
site 
: http://www.mxm-bookmark.fr/?product=le-fantome-aux-chaussettes-jaunes-ebook

le fantome aux chaussettes jaunesSon week-end romantique ruiné, le timide artiste Perry Foster, la vingtaine, réalise que les choses peuvent toujours s’aggraver lorsqu’il rentre de San Fransisco et trouve un cadavre dans sa baignoire. Un mort, avec une hideuse veste de sport – et des chaussettes assorties. L’homme lui est inconnu, mais ce n’est pas vraiment réconfortant ; comment un étrange cadavre peut-il se retrouver enfermé dans un appartement verrouillé, au domaine isolé d’Alton, dans la nature sauvage du « Royaume Nord-Est » du Vermont ? Perry dévale l’escalier et tombe sur le « grand, sombre et hostile » ex-marine Nick Reno. Reno n’a pas beaucoup de temps pour les drama queens mais, convaincu que la surexcitation de Perry est basée sur autre chose qu’une overdose de caféine, il accepte d’aller vérifier à l’étage. Quand il arrive, le corps a disparu. S’il y a bien une chose que Nick a appris dans sa vie, c’est de se mêler de ses affaires. Mais Perry Foster ne croit pas aux fantômes et refuse de laisser les morts tranquilles. Et Nick ne peut pas se forcer à s’en aller quand il devient clair que quelqu’un veut se débarrasser du bel artiste… et ce de manière permanente

Voici un ouvra qui n’est pas l’un des premiers que j’ai pu lire du genre, loin de la, mais sans doute l’un des meilleurs. Comme dans tous les genres, le M/M et les maisons d’éditions proposent le pire et le meilleur. Force est d’avouer que ce titre se trouve dans la seconde catégorie, et que l’on sort de la lecture avec un fort goût de « revenez y »

Perry est un jeune homme surprotégé, innocent, mais d’un caractère bien trempé quoi que solitaire. Ajoutez a cela qu’il habite une vieille maison présumée hantée occupé d’une gérante acariâtre, d’une jeune femme entreprenante, d’un ex marine, d’un médium, d’un flic a la retraite, d’une vieille folle, d’un mysterieux vieillard et de la chambre d’un mort, et on ne s’étonne plus que Perry, au retour d’un séjour a San Francisco qui aurait du être idyllique, se retrouve avec un cadavre dans sa baignoire.

Nick Reno de son coté est un militaire renvoyé, divorcé, et qui cherche un nouveau travail. Cynique, il n’a que faire de la vie des autres. Mais quand Perry se retrouve a devoir gérer un puis deux morts, il n’a plus vraiment le choix, d’autant qu’il se surprend à apprécier le jeune homme.

Dans cette courte histoire, tout fleur bon le polar à la Dashiel Hamett, à commencer par le titre. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si Perry est un grand fan des classiques du roman noir, et on est jamais bien loin de Dashiel Hamett ou Raymond Chandler. Et comme dans ces romans, l’histoire d’amour entre la jeune femme vulnérable et le héros se développe au cours de l’intrigue pour finir sur un regard vers l’horizon. A ceci prés que la jeune femme vulnérable est un jeune homme asthmatique, mais cela, finalement, ne change rien à l’ambiance.

Le fantome aux chaussettes jaunes [US]Durant tout le roman, l’auteur sait maintenir des instants de pression alternant avec des moments plus doux, sans jamais perdre son fil directeur. La romance n’est jamais bien loin mais Josh Lanyon parvient, ce qui est rare dans ce genre littéraire, à ne pas faire de son roman un prétexte à coucherie ; et lorsque ce moment arrive, il n’interrompt pas l’intrigue mais s’intègre parfaitement à l’ensemble de la trame.

On pourra peut être regretter que personnage de Nick semble avoir fait l’objet d’une indécision qui rejaillit dans le texte, comme si l’auteur avait hésité a faire un hétéro qui vire sa cutie ou un homo caché. Du coup, son coming out tombe un peu comme un cheveu sur la soupe et laisse le lecteur perplexe. De la même façon le soupçon de fantastique introduit avec le médium est vite balayé comme si l’auteur avait, de nouveau, hésité entre l’histoire de fantôme et l’histoire policière. 

Mais malgré ce petit bémol, ce titre est sans doute parmi ce que j’ai lu de mieux du genre, tant dans son histoire que dans sa traduction, quasiment exempte de coquilles (mais un MxM totalement bien traduit étant comme un tomb raider sans bug de collision, on y trouve tout de même des fautes qui font mal aux yeux.)

Bref, une lecture à recommander aux amateurs de roman noir « light » et/ou de douce romance.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 29 décembre 2014 dans Livres, M/M

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :