RSS

[M/M fantastique] Whyborne & Griffon vol. 1 : Contresens -Jordan L. HAWK

23 Jan

img_0785Date de Parution : 26-12-2014 Editeur : Reines-beaux Format : ebook site : http://www.reines-beaux.com/contresens.html Certaines choses devraient rester enterrées. Perceval Endicott Whyborne, érudit refoulé, possède deux compétences : lire des langues mortes et se terrer dans son bureau du Musée Ladysmith. Après la mort tragique de l’ami qu’il aimait en secret, il a impitoyablement réprimé tout élan envers les autres hommes.  Lorsque le charmant Griffon Flaherty, un ex-Pinkerton, s’adresse à lui pour traduire un mystérieux ouvrage, Whyborne veut tout naturellement terminer la tâche pour se débarrasser du détective privé le plus rapidement possible. Griffon a quitté les Pinkertons suite à la mort de son partenaire, dans l’espoir de commencer une nouvelle vie. Mais le puissant culte qui a assassiné Glenn a pris racine à Contresens, et seuls les sortilèges présents dans le livre peuvent les arrêter. Des sortilèges en l’existence desquels Whyborne l’intellectuel se refuse à croire. Tandis que l’enquête rapproche les deux hommes, le charme désinvolte de Griffon menace de briser le contrôle de fer de Whyborne. Lorsque le culte ressuscite un sorcier malveillant capable de manipuler des monstres terrifiants, Whyborne pourra-t-il surmonter sa peur et apprendre à accorder sa confiance ? Griffon pourra-t-il faire table rase du passé et prendre le risque de tomber amoureux ? Ou les secrets de Griffon coûteront-ils à Whyborne son cœur et sa vie ? Une fois n’est pas coutume, mais plusieurs fois s’en rapprochant, voici un nouveau coup de cœur M/M. A la croisée des chemins entre Harry Dickson, Sherlock Holmes et le mythe de Cthulhu, ce premier volume des aventures de Whyborne et Griffin est un vrai délice à lire, tant dans son style que dans sa construction et son scénario, et le quatrième de couverture ne lui rend pas justice. Pas plus que la couverture d’ailleurs. 16128152Alors reprenons. Percival Endicott Whyborne, Percy pour la plupart des gens, est un philologue diplômé travaillant pour le musée Ladysmith. 10 ans plus tôt, il a assisté, impuissant, à la mort du garçon dont il était amoureux. Dans une société ou l’homosexualité est un crime, avec un complexe du survivant qui pèse sur ses moindres gestes depuis les 10 ans écoulés, Percival a appris a ne pas écouter ses désirs et à devenir quasiment invisible. Répudié moralement par son père qui n’a pas admis que son cadet ne reprenne pas les rênes des affaires familiales, Percival est devenu un homme timide, craintif et en conséquence entièrement dédié à son travail. Griffon Flaherty, de son côté, est un ex Pinkerton qui s’est émancipé de la maison mère pour devenir indépendant. Beau garçon, charmant, il a pour mission de résoudre le mystère de la mort de Phillip Rice, fils de l’un des magnats de la ville de Contresens. Pour ce faire, il n’a à sa disposition qu’un livre relié de cuir, écrit dans une langue qu’il ne comprend pas. Son client lui recommande alors de faire appel aux connaissances de Percival. Entre l’introverti et le détective, le courant passe tout de suite et bientôt Percival est entraîné dans l’enquête du privé, y entraînant sa seule véritable amie, le docteur Christine Putnam, égyptologue de son état. Entre monstres, trahisons, magie et final en apothéose, le roman fonctionne parfaitement. Les personnages sont cohérents, ainsi que leurs relations, et on assiste en direct a la renaissance de Percival, dont le point de vue est le seul de l’histoire. Le duo que créent Ival et Griffon fonctionne étonnamment bien, sans que l’on ait l’impression que leur relation tombe trop vite ou traîne en longueur. L’auteur sais parfaitement ou il veut mener ses personnages, et il n’y a aucune fausse note. Christine également, femme forte dans un monde dont les hommes souhaiteraient continuer à tenir exclusivement les renes, est un élément important de l’équilibre de l’intrigue. Le scénario lui même n’est pas un prétexte aux ébats de nos héros, non plus que l’inverse. Certes il y a des scènes explicites, mais elles ne sont pas trop nombreuses et laissent la part belle a l’action et a l’histoire. Vous l’aurez compris, j’ai totalement craqué pour ce premier volume qui laisse présager des aventures du même niveau. C’est donc avec impatience que j’attends le volume suivant !!! Donc : allez l’acheter. Maintenant ! Hop hop hop !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 23 janvier 2015 dans M/M, Whyborne & Griffon

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :